Comment réaliser le test ADN chez vous ? 

Prélevez vos échantillons
à domicile 

Renvoyez nous vos prélèvements au laboratoire 

Votre analyse génétique en
2 jours ouvrables 

Recevez vos résultats certifiés par email / courrier 

Groupe Sanguin

Parmi les informations essentielles à connaître avant de tomber enceinte, on peut citer le groupe sanguin et le facteur Rh. Ils peuvent être déterminés, suite à un test de groupe sanguin. En effet, ces deux éléments jouent un rôle essentiel dans la prévention des risques liés à la santé du bébé. C’est pourquoi, il convient de se soumettre à l’analyse dès le début de la grossesse.

Compatibilité groupe sanguin pour faire un bébé : Qu’est-ce que le facteur Rhésus ?

Le facteur Rhésus ou facteur Rh est une protéine qui se trouve sur quelques globules rouges. Il faut noter que tout le monde ne le porte pas. Les personnes concernées sont dites « Rh-positif » et les autres « Rh négatif ». Notons que le Rhésus d’une mère et de son fœtus doivent être les mêmes. Autrement, cela pourrait causer de graves problèmes de santé sur ce dernier. Une simple prise de sang, comme celle effectuée pour un test adn, suffit pour connaître le Rhésus.

Compatibilité groupe sanguin pour faire un bébé :

Dans quels cas est-ce problématique et quelles sont les conséquences ?

L’incompatibilité Rh

On parle d’incompatibilité du Rhésus, lorsque le Rh de la mère diffère de celui du fœtus. Si une mère a, par exemple, un Rhésus négatif et le fœtus un Rhésus positif, les problèmes peuvent ne survenir qu’à la seconde grossesse. En effet, l’organisme de la mère est susceptible de produire des anticorps pour lutter contre le Rh positif, car il considère la protéine Rh comme un corps étranger. C’est la raison pour laquelle, faire l’analyse est essentielle. Elle l’est tout autant qu’un test de parenté, en cas d’un doute éventuel sur la paternité de l’enfant.

Les dangers pour le bébé

Comme énoncé plus haut, les anticorps produits ne présentent un danger qu’à partir de la seconde grossesse et des suivantes. Ils pénètrent dans la circulation sanguine du bébé pour tuer ses cellules. Les globules sont alors susceptibles de gonfler et d’exploser. C’est la maladie hémolytique du nouveau-né. A cause d’elle, sa numération sanguine risque de s’affaiblir.

Comment est-ce traité ?

Si un médecin soupçonne une éventuelle incompatibilité Rh chez une femme enceinte, il lui fera faire une série de deux injections d’immunoglobulines Rh lors de sa première grossesse :

  • La première injection sera faite vers la 28è semaine de grossesse
  • La seconde sera réalisée dans les 72h qui suivent l’accouchement.

Il faut noter que les injections s’apparentent à un vaccin. Elles empêchent le développement des anticorps anti-Rh, pouvant affecter la grossesse ou provoquer une maladie chez le nouveau-né. Une injection d’immunoglobulines peut aussi être prescrite en cas de saignements pendant la grossesse, de fausse couche ou d’amniocentèse.

Pour les cas extrêmes

Si une femme enceinte a déjà commencé à produire des anticorps anti-Rh, son état devra être surveillé de près jusqu’àl’accouchement, de façon à s’assurer que les niveaux d’anticorps n’atteignent pas un seuil alarmant.
Par ailleurs, si l’incompatibilité se révèle plus grave et que le fœtus est en danger, il pourra recevoir des transfusions sanguinesavant ou après l’accouchement. Ces opérations permettent de remplacer son sang par un autre contenant des cellules sanguines du rhésus opposé.

Comment connaître son Rhésus ?

Si vous ne connaissez pas votre Rhésus et que vous souhaitez prendre des précautions durant votre grossesse, pensez à faire un suivi prénatal au plus vite. Cela inclut un test de dépistage des groupes sanguins. En traitant rapidement l’incompatibilité Rh, vous pourrez vous concentrer sur l’aspect positif de votre grossesse, notamment accueillir votre bébé en bonne santé.

Déterminer la parenté avec un test ADN

La compatibilité des groupes sanguins est souvent utilisée pour déterminer la parentalité. En effet, comme le Rhésus est héréditaire, il peut, dans une certaine mesure, aider à identifier un père biologique. Toutefois, il est important de préciser qu’il n’est pas fiable dans ce cas de figure. Seul le test ADN est l’unique recours pour déterminer un lien biologique. Il repose sur la comparaison des marqueurs génétiques de l’enfant et du présumé père. Notons qu’il peut aussi être réalisé avant la naissance du bébé.

Pourquoi faire un test ADN avec Europaternité ?

Europaternité est un laboratoire international qui propose des kits de test ADN, permettant d’établir un lien de parentérapidement. Les résultats des analyses sont à la fois précis et fiables. Ils sont communiqués par voie postale.

Un processus simple

La commande d’un kit est relativement simple. Les prélèvements d’échantillons de salive doivent être réalisés par les protagonistes eux-mêmes, grâce aux écouvillons contenus dans le kit. Ensuite, ils doivent être renvoyés au laboratoire dans une enveloppe spéciale. Les résultats peuvent être obtenus en seulement 72 h.

VOUS AVEZ UN DOUTE ?

Notre Test est fiable à 99,99 %
Résultats rapide, en toute discrétion