Description du schéma d’une molécule d’ADN et ses caractéristiques

Toutes les cellules des êtres vivants se composent d’Acide Désoxyribonucléique ou ADN. Il s’agit d’une macromolécule biologique, qui constitue le support de l’information génétique héréditaire. Cette molécule se distingue par sa forme particulière, qu’elle conserve même après réplication. Découvrez alors les caractéristiques de l’ADN, ainsi que son rôle dans la reproduction et quel

Quel est le schéma d’une molécule d’ADN ?

L’ADN est premièrement une molécule très longue, qui se compose de nucléotides enchaînés les uns aux autres grâce à des liaisons phosphodiester. On distingue 4 sortes de nucléotides :

  • La guanosine (G)
  • La cytidine (C)
  • L’adénosine (A)
  • La thymidine (T)

On entend souvent parler d’ADN lorsqu’il est question d’analyse adn, qui consiste le plus souvent à comparer les marqueurs génétiques de deux individus. L’ADN prend une forme de double hélice ou plus précisément de deux brins complémentaires qui s’enroulent l’un sur l’autre. On désigne chaque brin de polynucléotide et chaque monomère le constituant de nucléotide.

A chaque molécule de sucre (le désoxyribose), qui constitue chaque brin, se fixe une base azotée. Il faut noter que l’appariement des bases est spécifique, ce qui explique la complémentarité des deux brins. En effet, la cytosine d’un brin ne peut se lier qu’à la guanine de l’autre (C-T) et la thymine de l’un à l’adénine de l’autre (T-A).

Les caractéristiques de la double hélice sont les suivantes :

  • Une hauteur entre deux tours de 0,34 nanomètres (du pas de l’hélice)
  • 10,5 paires de bases azotées pour chaque tour

Les spécificités de l’ADN chez les êtres vivants

Chaque être vivant se compose d’ADN. Ce dernier conserve toutes les informations nécessaires à la reproduction, ainsi qu’au fonctionnement et au développement d’un organisme.

L’ADN chez les procaryotes

Les procaryotes sont les bactéries et les archées, ainsi que tous les micro-organismes. Leur ADN est similaire à l’ADN humain, à la seule différence qu’il se trouve dans le cytoplasme et n’est pas lié à des histones, qui sont des protéines. L’ADN des procaryotes se présente le plus souvent sous forme de chromosome circulaire.

L’ADN chez les eucaryotes

Chez les eucaryotes, l’ADN des êtres vivants est lié à des histones. Il forme des pelotes, appelés les nucléosomes. Cet ensemble forme les chromosomes, situés dans le noyau des cellules. Ces derniers peuvent également se trouver dans le chloroplaste et la mitochondrie, qui sont des organites.

Les gènes de l’ADN

L’ADN se compose de gènes, qui sont les nucléotides. Le nombre de gène codant pour des protéines chez l’Homme est évalué à environ 40 000, mais des morceaux d’ADN codant pour les ARN sont aussi présents. Le gène se situe sur le chromosome, ce dernier lui permettant de transmettre un caractère héréditaire. Tous les tests ADN, comme le test ancetre, reposent sur l’analyse de cette molécule.

Quel est le rôle de l’ADN dans la reproduction ?

L’ADN est propre à chaque personne, sauf pour les jumeaux. L’ensemble unique d’ADN est le génome. Ce sont les petites différences au niveau des instructions qui caractérisent les individus. En effet, la présence du nucléotide T à un endroit spécifique de l’ADN est par exemple responsable de la couleur de cheveux brune d’une personne, tandis qu’une autre avec un C à ce même endroit aura par exemple des cheveux roux.

Les informations contenues dans l’ADN sont transmises d’une génération à une autre. Elles peuvent aussi bien influencer votre apparence physique, que votre caractère et vos préférences. Il faut toutefois noter que l’ADN de tous les humains est similaire à 98%. Même une personne avec qui vous n’avez aucun lien de parenté, partage donc le même ADN que vous, à 2% près. C’est ce petit pourcentage qui rend chacun unique.

Le test de paternité : pour comparer les données génétiques

Un enfant hérite du matériel génétique de ses parents (23 chromosomes du père et 23 chromosomes de la mère. C’est pourquoi, la comparaison d’une séquence d’ADN d’un enfant et de son présumé père permet l’établissement d’un lien biologique entre les deux. C’est le test de paternité.

Le déroulement

Le test de paternité consiste à comparer le patrimoine génétique des deux individus, grâce à l’extraction de l’ADN d’un échantillon spécifique (salive, cheveux, ongles…). Cet examen est réalisé en laboratoire. Il est possible de réaliser le test avant la naissance de l’enfant, en extrayant l’ADN du fœtus de la mère, grâce à une prise de sang.

Les résultats

Quand le lien de parenté est établi, les résultats du test de paternité sont fiables à 99,99%. Cet examen génétique est en effet très sûr. Il est d’ailleurs le plus souvent demandé dans les procédures judiciaires à des fins de subsides ou de reconnaissance de paternité.

 

Nos Accréditations
(Norme ISO - CAP - ACLASS)