Les tests ADN sont de plus en plus démocratisés. Que ce soit pour connaître son père biologique ou sa lignée, les laboratoires en proposant à prix d’or. Il existe divers types de tests ADN. Nous allons les découvrir ici afin que vous puissiez savoir lequel vous devez prendre dépendamment de votre situation !

Les divers types de tests ADN

Généralement, l’expertise ADN repose sur trois divers types de test. Il y a tout d’abord le test autosomal qui permet l’analyse des 23 paires de chromosomes. Cela permet d’en savoir plus sur ses origines ethniques et géographiques et d’identifier des cousins génétiques. L’analyse de l’ADN mitochondrial elle, permet d’établir l’haplogroupe de la mère jusqu’à l’ancêtre maternel le plus lointain.

L’analyse du chromosome Y, n’est possible que pour les hommes afin de retracer son histoire familiale jusqu’à l’ancêtre le plus lointain du côté paternel.

Le test de paternité : découvrir son père biologique plus rapidement avec le test ADN

Le test de paternité est sans aucun doute l’analyse ADN la plus populaire. Réaliser un test de ce type permet d’établir un lien de filiation entre deux personnes : le père et l’enfant. L’étude des empreintes génétiques donnera des résultats fiables à plus de 99.999%. A partir du moment où le laboratoire recevra votre échantillon, vous obtiendrez les preuves génétiques en deux ou trois jours ouvrables. Le laboratoire va garantir la confidentialité de vos données.

Dans le cadre de l’examen du patrimoine génétique, seront utilisés le frottis buccal, la prise de sang ou encore les tâches de sang, la brosse à dents usagée ou les cheveux avec la racine. Il sera ainsi plus simple d’établir la filiation paternelle. Dans le cadre d’une procédure judiciaire, il faut que le test adn ait été demandé par le Tribunal de Grande Instance.

Test ADN prénatal

Dans certains cas, il n’est pas possible de comparer l’ADN de deux participants. C’est pourquoi, certains parents sollicitent le test de paternité prénatal avant la naissance. Oui, avec le sang de la mère, il est tout à fait possible de découvrir le père biologique de l’enfant.

Le test de maternité

Si vous voulez vous débarrasser de tous les doutes, le test de maternité idéal. Il permet de connaître la mère biologique d’un enfant et d’affirmer ou de contester un lien biologique. Il peut être employé dans de nombreux cas :

  • Pour faciliter le regroupement familial;
  • Pour identifier la mère à la suite d’une fécondation in vitro, l’enlèvement d’un enfant ou dans le cadre d’une adoption ;
  • Si des orphelins veulent découvrir leurs parents biologiques;
  • S’il y a des doutes concernant un éventuel échange de bébé à la naissance.

Test génétique de fraternité ou de semi-fraternité

C’est un test qui va mettre en avant la probabilité que deux personnes sont frères et sœurs. Il ne donne pas des résultats probants comme le test de paternité. Ici, le labo va examiner le profil génétique des parents qui permettra de déterminer un indice avunculaire.

  • Si l’indice est en-dessous de 1.00 alors il n’y a pas de parenté ;
  • Supérieur à 1.00, les frères et sœurs peuvent avoir des liens de parenté.

Plus la valeur est élevée, plus la probabilité d’un lien du sang entre les deux personnes concernées est forte.

Il en est de même pour le test avunculaire oncle et tante qui est utilisé si le père présumé n’est pas présent et ne peut pas faire l’analyse.

Le test pour analyse l’origine ancestrale

Grâce au test d’origine, il sera possible de savoir de quel continent viennent vos ancêtres. Vous en saurez donc plus sur vos origines génétiques. Nombreux sont les laboratoires qui donnent une réponse fiable sur l’ascendance bio-géographique d’une personne.

Le test d’infidélité

Les progrès de la médecine sont non négligeables qu’il est maintenant possible de dissiper tous les doutes quant à la fidélité de son époux. Le test d’infidélité consiste à extraire l’ADN de l’homme ou de la femme afin d’examiner combien de profils ADN sont visibles sur le mouchoir, les draps ou encore les sous-vêtements. Il sera même possible de faire une comparaison entre l’ADN de la personne concernée et le profil ADN retrouvé sur le support. Afin de vous garantir une discrétion lors de vos démarches, il est tout à fait possible d’extraire des échantillons non standards.

Comment se réalise le test ADN ?

Si le test ADN est réalisé sur avis médical, alors il faut l’aval de la personne concernée, par écrit et ce, avant l’examen. Le consentement est révocable sans formalités et à tout moment selon l’article 16-10 du Code Civil. La recherche ADN doit se faire par des laboratoires agréés par l’agence régionale de santé et les résultats du test seront tout d’abord indiqués au médecin puis à son patient.

En dehors de ce cadre légal, le test génétique se fait via la commande de kit sur la plateforme des laboratoires. Vous recevrez le kit via la poste. Deux méthodes sont recommandées pour le prélèvement buccal :

  • L’écouvillonnage de joue au cours duquel il faudra passer un écouvillon à l’intérieur de la joue pendant une quinzaine de secondes puis de le mettre dans un emballage stérile.
  • Le crachoir où vous devez cracher de la salive dans un récipient stérile.

Il sera aussi possible de confectionner soi-même son kit de test. Pour ce faire, vous devez vous doter d’écouvillons stériles que vous pouvez acheter en pharmacie. Vous devez aussi acheter une petite enveloppe pour chaque participant et une grande enveloppe afin de classer le tout. N’oubliez pas de remplir le formulaire de consentement avant l’envoi en laboratoire.

Mais à quel moment on peut faire un test ADN en France ?

En France, faire un test ADN n’est possible que pour des finalités médicales ou scientifiques. Il est aussi possible de faire un test à des fins judiciaires. En termes de légalité, ces tests ADN peuvent donc se faire pour :

  • Adapter la prise en charge d’un patient dépendamment de ses caractéristiques génétiques ;
  • Poser ou confirmer l’existence de certaines maladies comme le Parkinson, le cancer du sein, l’Alzheimer, la trisomie…

Faire une recherche génétique afin de remonter aux origines d’une maladie.

Découvrez le College American Pathologist

Le College American Pathologist, CAP, est une institution basée à Northfield, dans l’Illinois. C’est l’une des plus grandes associations de pathologistes certifiés au monde. Le CAP étant considéré comme un Programme d’accréditation des laboratoires. Il est recommandé et accrédité par le gouvernement fédéral, et ce, dans le cadre de l’inspection de laboratoire gouvernemental. Actuellement, cette association compte plus de 18000 membres.

Les essais d’aptitude au College American Pathologist

Le programme de certification de laboratoire du CAP a pour principal objectif de garantir la qualité des services de soins.  Plus particulièrement la pathologie et la médecine de laboratoire dans le monde. Cela, afin d’améliorer la sécurité des patients et d’assurer qu’ils jouissent de la meilleur santé possible. Agissant sous l’autorité des CMS (Centers for Medicare & Medicaid Services), le CAP va envoyer des inspecteurs pour réviser avec rigueur les dossiers de votre laboratoire. Mais également vos processus de contrôle qualité lors des années précédentes. Grâce à des procédés standards, ils analyseront votre matériel de laboratoire, vos installations, la qualification de votre personnel et votre système de management en général.

Qui peut passer la certification College American Pathologist ?

Le programme d’inspection est tout particulièrement rigoureux car il permettra d’assurer la qualité du niveau de soins que votre établissement puisse fournir à vos clients. Après la réalisation du test, il est donc possible que votre laboratoire n’obtienne pas l’accréditation CAP, notamment si les résultats ne satisfont pas aux exigences légales. A noter que, actuellement, quelque 7600 laboratoires ont déjà bénéficié de l’accréditation PAC dans le monde.

Dans cette section, vous trouverez plus d’informations sur le test de paternité :

Articles 1 : Fonctionnement d’un Test ADN Parental

Dans plusieurs cas de divorce, se pose la question de savoir qui est le père de l’enfant. La technologie moderne peut fournir une réponse à cette question. Généralement appelé test parental, il s’utilise surtout pour identifier le père, c’est un test de paternité.

Articles 2 : Test ADN Prénatal

Une nouvelle technologie, le « test de paternité non-invasif » ne nécessite qu’une prise de sang faite par la future mère de l’enfant, ce qui explique sa non-invasivité. Il ne présente alors aucun risque envers le fœtus ou la future mère, le sang de la mère contenant à la fois son propre ADN et celui du fœtus, c’est l’ADN fœtal qui sera utilisé afin de déterminer l’identité du père.

Articles 3 : Qu’est ce que l’ADN ?

L’ADN est l’abréviation d’Acide DésoxyriboNucléique. C’est la molécule de l’hérédité. Elle contient toutes les informations sous forme codée relatives à la vie d’un organisme vivant, du plus simple au plus complexe, animal, végétal, bactérien, viral. Dans les généralités qui suivent, les chiffres et les exemples cités, sauf précision, sont ceux de l’organisme humain.

En savoir plus sur Europaternité

EuroPaternité, dont le siège est au Canada, est composé de laboratoires qui effectuent divers types d’analyses et notamment les tests de paternité. Les progrès dans le domaine de la recherche sont tels que nous pouvons aujourd‘hui réaliser des tests de paternité très fiables.

Un test de paternité, pourquoi ?

Reconnaître le lien de parenté entre deux individus est un moyen incontestable d’établir une filiation juridique avec les conséquences qui en découlent.

Nos Accréditations
(Norme ISO - CAP - ACLASS)